Wizway invente le billet de train connecté

196

Il était déjà possible de réserver ses billets de train par Internet, ou de les embarquer sur son smartphone pour valider son trajet. Maintenant, grâce à Wizway, il sera possible de se servir de son téléphone comme d’un billet de transport, que ce soit pour le train ou le métro.

Wizway Solutions

C’est le premier consortium industriel centré sur la mobilité sans contact. Nommé Wizway Solutions, il est composé de Gemalto, Orange, la RATP et SNCF. Annoncé ce jeudi 3 décembre, et disposant de rien de moins que du soutien du Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, et du Ministère des Transports, le but de cette association est de faire passer la billettique dans l’ère 2.0.

Sans surprise, c’est vers l’IoT que s’est tourné ce consortium pour faciliter les déplacements des voyageurs. Plus précisément, c’est l’usage croissant du smartphone qui a inspiré la solution sans contact de Wizway. En l’occurrence, en plus de pouvoir profiter d’une connexion Internet mobile pour acheter ses billets, l’utilisateur pourra se servir de la puce NFC de son téléphone en guise de billet.

Ainsi, selon le président du Directoire SNCF Guillaume Pepy :

« Cette innovation va permettre de développer le voyage porte-à-porte et de placer les transports collectifs, plus respectueux de l‘environnement, au cœur de la vie des gens. »

Le premier billet de train connecté

C’est bien là toute l’intention du projet Wizway : créer un billet de train intégralement virtuel, intégré à la technologie de communication à courte distance (dite NFC) de nos smartphones. Le principe est plutôt simple : via l’application de son transporteur ou de son AOT (Autorité Organisatrice de Transports), le voyageur pourra acheter les titres de transport directement sur son téléphone. Stockés de manière sécurisée sur sa carte SIM, ceux-ci pourront être utilisés par les bornes d’accès ou les contrôleurs en charge dans les transports afin de valider le voyage.

En bref, plus besoin de s’encombrer de billets : notre téléphone (à condition qu’il soit équipé de la technologie NFC, ce qui exclut plusieurs modèles d’iPhones) peut être l’unique interface pour tous nos transports. Point intéressant : cette technologie fonctionne même lorsque le mobile est éteint ou à plat. Une installation de grande envergure qui devrait s’étendre au grand public dès 2017.