Test Sony Xperia ION

468

Le Xperia Ion met en avant 3 nouvelles applications (Films, Musiques et Albums) avec Ice Cream Sandwich. Une amélioration a également été apportée à la galerie, une grille d’images est disponible et elle réagit au Pinch-to-zoom. Les photos qui disposent d’une position GPS s’affichent sur la carte Google Maps.

L’interface musique évolue en fonction des jaquettes. L’écran d’accueil est agréable et a subi quelques modifications. Pour les films, les utilisateurs obtiendront avec l’application, un moteur. Ce dernier permet ainsi de trouver facilement des informations.

Les photos réalisées en extérieur sont de bonne qualité grâce au capteur de 12.1 Mpx. La rapidité est également un point fort pour le macro qui est d’un très bon niveau. Le Xperia Ion ne se révèle pas être un APN comme le Nokia 808 PureView[1], mais il a les capacités pour rivaliser avec les compacts premiers prix.

Les clichés sont donc excellents, il est possible d’observer une très légère saturation notamment dans les teintes colorées. À l’extérieur, vous pourrez donc faire de très belles photos. Par contre la donne change à l’intérieur notamment s’il fait sombre. Les couleurs sont dénaturées et il y a beaucoup de bruit avec les noirs.

Les adeptes du mode rafale devront passer leur chemin, car la fonction n’est pas prévue sur l’appareil, le fabricant ne veut pas doter son téléphone d’une option qui ne fonctionne qu’à moitié. Le capteur pour les photos est performant, par contre les vidéos ne sont pas très agréables. Le zoom est également problématique puisqu’il saccade l’image pendant un enregistrement. Ce modèle n’est pas compatible avec certains fichiers (WMV, AAC, WMA) mais il peut tout de même lire les vidéos en 1080p.