Solar Impulse 2 : impossible de repartir avant 2016

157

L’avion solaire Solar Impulse 2, qui venait de réaliser le 4 juillet dernier le plus long vol autonome de l’histoire se voit obligé de rester au sol à Hawaï. Le temps de revoir un défaut de conception, l’appareil devrait pouvoir repartir au printemps 2016. 

Pas de chance pour Solar Impulse, après avoir déjà pris du retard sur son calendrier de vol, à cause de mauvaises conditions météorologiques, cette fois c’est pour plusieurs mois que l’engin à énergie propre[1] se retrouve bloqué. Lors de son dernier trajet historique, au départ de Nagoya, au Japon, jusqu’à Hawaï, les batteries de l’avion ont été sévèrement endommagées, indique le site internet du projet. Durant le vol[2], celles-ci ont surchauffé à cause de la prise d’altitude rapide et d’un défaut d’isolation. Bien que l’équipe ait surveillé de près l’évolution de cette partie de la mission, il lui était impossible d’intervenir.

Aventure en pause jusqu’en 2016

« Les batteries endommagées ne signifient pas un échec technique ou une faiblesse de la technologie, mais plutôt une erreur d’évaluation du profil de la mission et du système de refroidissement des batteries« , indique l’équipe de Solar Impulse sur son site. Ce contretemps force Solar Impulse 2 à mettre entre parenthèses son aventure, le temps des réparations. L’appareil va être stocké dans un hangar, prêté par le ministère des Transports et l’université d’Hawaï, et devrait être en mesure de décoller à nouveau d’ici le printemps 2016. Il volera vers sa prochaine étape : la côte ouest des États-Unis.