LeapFrog se la joue montre connectée et réalité augmentée

136

LeapFrog surfe sur la vague des objets connectés et de l’innovation en proposant une montre pour les tout petits et deux séries de jeu de cartes avec réalité augmentée. 

Une montre (presque) connectée

Il faut être honnête, ce n’est pas vraiment une montre connectée. Il n’y a pas de Bluetooth, pas de WiFi ou même de GPS, mais il faut tout de même savoir que la cible c’est les tout petits. L’intérêt pour eux réside donc plus dans les fonctionnalités de la montre que dans la connectivité elle-même. Le but étant avant tout de pouvoir faire, pour citer LeapFrog « comme papa ». Alors à l’intérieur du produit, qu’est-ce qu’on trouve ?

LeapFrog1

Et bien, sachez que si c’est un jouet, il est avant tout éducatif. Voyez la LeapBand comme un coach/compagnon d’activité qui va initier votre enfant à la nutrition, à l’hygiène, mais aussi à l’activité physique. Une jauge est d’ailleurs au programme pour que l’enfant puisse se repérer et comparer ses résultats journaliers. Encore une fois, rien d’extrêmement élaboré, mais la cible est jeune et doit pouvoir comprendre rapidement et simplement.

LeapFrog2

L’idée est de jouer sur les récompenses. Elles sont nombreuses et vont de la fusée au ballon en passant par la découverte des 8 compagnons intégrés. Côté ergonomie c’est assez sommaire. Quelques boutons, dont trois principaux, deux flèches et un bouton de validation.

LeapFrog3

On parlait tout à l’heure de la connectivité et il est possible pour le parent de paramétrer la montre depuis un tableau de bord qui se trouve sur internet. Il faut alors brancher l’appareil à l’ordinateur. C’est peut-être de là que vient le principal défaut puisqu’une connexion Bluetooth aurait permis de contrôler le tableau de bord directement sur smartphone. Mais ne soyons pas trop exigeants là dessus. Le dispositif est vendu 39 euros. De quoi faire un joli cadeau sans pour autant devoir y laisser un bras. De quoi satisfaire l’enfant tout en le forçant à se bouger un peu. Pour les couleurs, du rose, du bleu et du vert et une version orangée, seulement disponible sur internet.

La réalité augmentée au service du jeu et de l’apprentissage

Apprendre en s’amusant. C’est l’adage aujourd’hui de bon nombre de constructeurs et LeapFrog ne déroge pas à la règle. Pourtant, la marque a souhaité concilier le numérique avec le jeu de cartes, de plus en plus délaissé au profit des écrans. L’idée est donc assez simple. Via n’importe quelle tablette du constructeur, l’enfant va jouer à un jeu adapté à son âge (Paw Patrol pour les 3-5 ans et Tortues Ninja pour les 5-8 ans) avec la particularité d’y intégrer les cartes qui prendront vie grâce à la réalité virtuelle.

LeapFrog5

Il faut le reconnaître, le concept est séduisant. Ainsi, le jeu vous demandera de scanner telle ou telle carte pour progresser dans le jeu. Au programme, de la plateforme, de la logique et pas mal de maths. Par exemple, le titre dédié au Tortue Ninja vous demandera de prendre en photo la bonne quantité de pizza afin de déterminer si vous avez compris combien de parts ont été englouties. Un jeu qui n’est pas déplaisant de manière générale, mais qui est un poil répétitif dans les missions et le schéma de jeu. On regrette aussi que l’utilisation de la réalité virtuelle n’ait pas été plus poussée, car outre une petite animation lors du scan de la carte, pas grand-chose à se mettre sous la dent. La tablette du constructeur est d’ailleurs capable d’afficher des animations 3D de relativement bonne qualité, dommage de ne pas en avoir plus profité afin d’accentuer le côté ludique des phases d’apprentissages.

LeapFrog6

Néanmoins, les enfants devraient quand même bien s’amuser, déjà parce qu’ils retrouvent leurs héros (et ça aide), mais aussi, car le jeu a la particularité de ne jamais être frustrant. Chaque situation à sa solution et l’enfant seront guidés s’il se trompe. Niveau durée de vie, environ une quinzaine de niveaux et quelques mini-jeux qui mettront à profit différentes compétences en fonction de l’âge et du titre que vous choisissez.

Enfin, pour parler des cartes, elles sont vraiment sympas. Assez épaisse, un sentiment de qualité émane quand on les a entre les mains et graphiquement c’est assez joli. Les vieux de la vieille s’étoufferont peut-être devant un design entièrement en 3D des tortues des années 80, mais bon après tout, ce n’est pas pour eux !

LeapFrog7

Côté prix, encore une fois c’est assez honnête à condition d’avoir déjà une tablette LeapFrog. Comptez 24 euros. Sinon, c’est déjà plus onéreux. Les jeux de cartes ne sont compatibles qu’avec les tablettes de l’entreprise. Il y a une promo ces derniers temps : si vous achetez la LeapPad3x à 79 euros, le jeu de carte est offert. Néanmoins, on ne peut que regretter cette exclusivité.