L’été, il y a le ciel, le soleil et la mer c’est connu ! Mais il y a aussi depuis quelques temps June, le bracelet connecté qui « apprivoise le soleil », parait-il !

Nous vous en parlions il y a un peu plus d’un an maintenant (Janvier 2014), June créé par la Société Netatmo est devenu un objet de santé publique. Alors nous ne reviendrons pas sur ses multiples récompenses ! Non, ça on l’a déjà fait ! Mais revenons sur ce qu’est June.

Pourquoi June ? Le projet devenu réalité…

Parce que c’est en juin, sur le calendrier, que l’été fait son apparition officiellement, que les premiers rayons de soleil commencent à faire leurs premiers dégâts sur une peau fraîchement sortie du printemps ou de l’hiver qui n’aura pas fini de durer ! June va donc permettre à son utilisateur d’apprivoiser le soleil et de ne plus le subir ! Car June, comme l’indique son créateur, « est le premier bijou qui mesure l’exposition au soleil ».  Cette mesure qui sera enregistrée dans votre smartphone (connecté à June) permet ensuite de revoir une exposition aux UV qui très souvent entraîne coups de soleil et brûlures de la peau.

Mais June ne s’arrête pas là puisqu’il vous donne ensuite la mesure de l’exposition totale pour la journée qu’il comparera à l’exposition journalière maximale autorisée par type de peau. Un bilan d’exposition au soleil vous est donc fourni en fin de journée. À vous ensuite de prendre les dispositions qui vont bien pour éviter un vieillissement prématuré de la peau, notamment.

June, un conseiller soleil ?

Non seulement ce bracelet va mesurer l’exposition au soleil, mais aussi va pouvoir, à partir de certaines données de suivi, conseiller l’utilisateur sur le type de crème solaire à utiliser par exemple.

mesureUv

Protection

Mais pas seulement ! June enverra des alertes sur les réflexes à avoir et surtout quand les avoir, par exemple sur le bon moment pour porter un chapeau ou des lunettes de soleil, mais aussi et surtout sur les bons moments d’exposition ! Difficile de résister au plaisir d’un teint hâlé ! Vigilance alors sur l’exposition grâce à June ! Rappelons que les ultraviolets sont dangereux pour notre peau et que les cancers de la peau détiennent un triste record, celui de la plus importante progression depuis 20 ans.  D’ailleurs, le lien entre une exposition abusive au rayonnement solaire et les cancers de la peau est désormais admis.

June atout charme, outil de vigilance, mais comment ça marche concrètement ?

june

Conçu d’abord pour une femme prénommée June, et longtemps présenté comme un accessoire au féminin, ce bracelet s’adresse aussi bien aux femmes qu’aux hommes. Beaucoup d’hommes l’utilisent à présent notamment aux Etats-Unis.

Mais, June c’est d’abord et avant tout une configuration nécessaire avant utilisation. Bracelet de cuir double tour existant en trois modèles, il se compose d’un médaillon dans lequel sont incrustés les capteurs d’UV, capteurs d’informations.

bjune

Ces informations sont ensuite envoyées à votre Iphone (Iphone 4s minimum) via l’App June disponible sur l’App Store pour une configuration iOS7 minimum. Une connexion Bluetooth Low Energy est aussi nécessaire. Le tout fonctionne avec une batterie d’une autonomie d’un mois après une recharge de 12h00 sur recharge USB.

Quel entretien pour cet objet et quel prix ?

June est résistant à la transpiration et aux gouttes ou éclaboussures, mais attention il ne doit pas être immergé dans l’eau. Un chiffon sec pour le nettoyage suffira.

Pour un prix de $ 99 (soit environ 95 €), ce bijou n’est pas commercialisé en direct en France. On peut cela dit se le procurer via Internet, sur le site de Netatmo.com. Son prix reste encore un peu élevé pour cet objet connecté qui est plus qu’un accessoire de mode ; il est aussi un accessoire de santé publique ! Selon Hugues Morette, « la société a cependant prévu de revoir le prix prochainement », sans nous donner une date précise sur le sujet. À suivre donc…

loading...