Galileo: le GPS européen souffre d’un problème d’horloges atomiques

192

Déployé par l’Agence Spatiale Européenne (ESA), le système de GPS Galileo souffre d’un mal méconnu qui pourrait bien nuire à l’existence même de ce projet. En effet, depuis janvier 2017, l’ESA a découvert que les horloges atomiques de Galileo avaient des problèmes.

Le souci d’horloges atomiques sur Galileo semble se propager

L’ensemble de la constellation contiendrait pour le moment 72 horloges atomiques, mais selon les dernières informations, une dizaine d’horloges atomiques seraient hors service et une autre dizaine connaîtrait des problèmes, le soucis technique semble donc se propager.

Il est important pour l’Agence Spatiale Européenne de découvrir les raisons de ce mystérieux maux, car d’autres satellites doivent être mis sur orbite, contenant 4 nouvelles horloges atomiques chacun. Le problème proviendrait t-il d’un défaut de conception chez Orolia (le constructeur des horloges), ou viendrait-il de l’intégration aux satellites de OHB-System, voire même de leur mise sur orbite ?

Autant de questions qui nécessiteront des réponses pour ne pas faire capoter le projet Galileo et pour ne pas mettre une nouvelle fois en stand-by ce projet de GPS, en retardant l’envoi des 4 prochains satellites pour découvrir l’origine de ces pannes en série.