Du cartilage imprimé en 3D

223
Du cartilage imprimé en 3D
Du cartilage imprimé en 3D

Du cartilage imprimé en 3D : Des chercheurs veulent imprimer en 3D du cartilage en utilisant des cellules humaines comme encre. Cette nouvelles méthode pourrait permettre d’imprimer des prothèses et des tissus de remplacement pour le nez, les oreilles et les genoux.

Des chercheurs suédois du Wallenberg Wood Science Center ont présenté à l’American Chemical Society une nouvelle idée pour imprimer en 3D des prothèses ou des tissus de remplacement pour le nez, les oreilles et les genoux : utiliser de l’encre faite à partir des cellules du patient. Une méthode qui pourrait servir autant à la chirurgie plastique, à la médecine du sport et aux traitements contre l’arthrite.

Leur objectif ? Créer du cartilage et réparer les dommages dus à des maladies ou des cancer. Si les scientifiques ont décidé de travailler avec l’oreille et le nez c’est tout simplement parce que ce sont les parties du corps les plus dures à réparer. Ils espèrent ainsi être capable un jour de remédier à ces difficultés grâce à l’imprimante 3D.

oreille cartilage

Une encre constituée de cellules humaines

Pour faire cette encre un peu spéciale, les scientifiques boostent tout d’abord la production de cellules primaires chez le patient. Les chercheurs confectionnent ensuite une pâte constituée de polysaccharides, qui permettent  la formation des structures organiques, et de cellules du cartilage du patient. Cette pâte servira d‘encre à l’imprimante 3D. Des tests sont en cours pour savoir si les produits sont viables mais les premiers essais sont encourageants.

Cartilage et os en 3D ?

Certains hôpitaux et médecins ont déjà utilisé l’impression 3D pour soigner leur patient. En effet, une équipe chirurgicale de la Salamanca University Hospital a demandé à une société de dispositifs médicaux, basée en Australie, de créer un implant en titane qui reprendrait la structure complexe de la cage thoracique d’un de leur patient.[1] L’homme de 54 ans souffrait d’une tumeur rare, grandissant autour de son sternum et une partie de sa cage thoracique. Pour la lui retirer, les médecins n’ont pas eu d’autre choix que de lui enlever la partie touchée par la tumeur et ont ensuite décidé de la remplacer. Plus récemment, un patient australien a reçu deux vertèbres 3D[2]. Une opération longue et fastidieuse qui lui a permis de guérir du cancer et d’une possible paralysie.

vertebre 3D une

Dans le domaine médicale, c’est la chirurgie qui a le plus à attendre de l’impression 3D. De nombreuses possibilités vont peu à peu apparaître. L’impression 3D changera la médecine telle qu’on la connaît. Le futur est déjà là.