Découvrez quatre accessoires pour être connecté jusque dans vos toilettes !

247

Les objets connectés sont partout dans notre vie. Dans nos interactions sociales, au sport mais aussi sous les draps avec les sextoys connectés. La salle de bain ne fait pas exception à cette tendance, comme le montre la tendance des toilettes connectées. Si l’inspiration est clairement à trouver du côté du Japon, les accessoires se multiplient aujourd’hui. Petite sélection, entre insolite et futurisme. 

Urinary 2.0, pour nettoyer l’engin de Monsieur

L’hygiène intime des hommes est-elle un problème de société ? C’est l’idée derrière Urinary 2.0[1]. Cet urinoir est capable de nettoyer uniquement le pénis de ses utilisateurs. Il fonctionne grâce à un système de capteurs qui détectent quand l’homme a fini d’uriner. Il projette ensuite un jet d’eau savonneuse en direction de la zone concernée pendant trois secondes. Afin d’éviter d’éclabousser les zones alentours, il est censé être précis. Et pour éviter le choc thermique, la température de l’eau sera aussi adaptée à la température extérieure. Enfin, une fois que vous aurez terminé, un souffle chaud, vient sécher toute la zone en quelques secondes à la façon d’un sèche-mains.

Pour l’instant, il s’agit encore d’un prototype développé en Espagne. Mais dans la lutte contre les germes, ces toilettes pourraient bien représenter l’avenir.

Toto, les toilettes connectées écologiques

Toto c’est « LE » géant japonais des toilettes connectées. Ces dernières années, l’entreprise a commencé à se développer à l’international pour décrocher de nouveaux marchés. En Chine, notamment ou sa présence inquiète et pousse le gouvernement à favoriser l’émergence de concurrents locaux solides. La vision japonaise des toilettes, c’est un peu l’équivalent d’une image d’Epinal. La perfection, la beauté incarnée. Là-bas, les toilettes chauffantes et jet d’eau sont une réalité depuis 1980 et plus de 30 millions d’exemplaires se sont déjà vendus.

Toto pousse le concept des toilettes connectées très loin. En effet, ses W.C 2.0 sont capables d’analyser le niveau de sucre à travers de vos urines, votre pression sanguine, votre masse corporelle, votre poids… Bien entendu les différents modèles se nettoient aussi tout seuls. Parmi les options « bonus » que vous pourrez trouver, un diffuseur d’ozone pour masquer les mauvaises odeurs ou encore de la musique en stéréo pour dissimuler le bruit généré par la grosse ou la petite commission. Comptez tout de même 3000 dollars en moyenne.

Dfree pour prévoir la grosse commission

Dfree

Direction le Japon à nouveau avec Dfree. Cette création de l’entreprise Triple W s’installe dans vos sous-vêtements ou s’accroche à une ceinture. Sa fonction ? Suivre les mouvements de l’intestin. Grâce aux ultrasons, il anticipe avant que vous ne puissiez le savoir, dans combien de temps vous devrez allez aux toilettes pour faire la grosse commission. « Ce dispositif prévoit l’expulsion fécale. L’appareil passe sur votre estomac et utilise des ondes ultrasoniques pour surveiller vos organes internes et envoie les données aux smartphones » , a déclaré Ryohei Ochiai, du département développement de Triple W Japon. Cet accessoire est avant tout destiné aux personnes en situation de handicap, souffrant d’incontinence et plus généralement à celles qui peuvent avoir besoin de temps pour trouver des toilettes rapidement.

Cet objet qui veut « maintenir la dignité humaine » comme le claironne le slogan de l’entreprise semble être encore en phase de développement. Mais avec le vieillissement global de la population, il devrait sans nul trouver un public.

RollScout, le rouleau de papier toilette connecté

Vous êtes installés sur les toilettes. Vous tendez le bras et là, catastrophe. Il n’y a plus de papier toilettes. Qui n’a jamais vécu ce terrible moment ? Si vous vivez seul, il vous faudra alors aller à l’autre bout de l’appartement pour récupérer un autre rouleur. Sinon, solliciter votre moitié. Dans les deux cas, une situation gênante et pas vraiment agréable. Si seulement on y avait pensé avant ? C’est là qu’intervient RollScout. Il s’agit d’un support de papier toilette connecté. Une LED rouge vous alerte si le rouleau est bientôt fini. Dans l’idée, il peut aussi se connecter à votre réseau (téléphonique ou internet) pour vous prévenir sur votre smartphone.

Cette idée (géniale, il faut le dire) a été annulée sur Kickstarter le site web ne semble plus être en activité. Le prix de base était alors de 49 dollars.

Toilettes connectées : le risque de piratage

On le sait, les objets connectés sont généralement sensibles au piratage. Les niveaux de sécurité sont rarement suffisants, la plupart d’entre eux ne sont pas suffisamment testés avant d’être lancés sur le marché. Mais les toilettes connectées sont-elles vraiment une cible ? Il semblerait que oui. Et dès les débuts du phénomène au pays du Soleil Levant. En 2012, les toilettes connectées de l’entreprises Luxil ont été victimes d’une faille de sécurité. Considérées comme révolutionnaires, un mot de passe défaillant (0000) permettait à des plaisantins d’en prendre le contrôle très facilement. « Les attaquants pourraient utiliser l’appareil pour ouvrir et fermer inopinément le couvercle, activer la fonction séchage et le jet, ce qui peut provoquer un inconfort ou un sentiment de détresse pour l’utilisateur » expliquait alors Trustwave Holdings, l’entreprise de sécurité ayant mis à jour la faille. Bref, la leçon est à méditer. Faut-il vraiment tout connecter ?