CES 2016 : Les objets connectés s’attaquent aux maladies cardio-vasculaires

85

Deux sociétés ont présenté leurs dispositifs pour prévenir l’une des principales causes de mortalités des pays occidentaux. Cocorico, l’une d’elles est française. Le CES 2016 est venu récompensé ces deux spécialistes des objets de santé connectés par le prix de l’innovation Awards. Une belle reconnaissance du travail accompli et surtout un formidable coup marketing.

iHealth Rhythm, l’électrocardiogramme léger et discret

iHealth, le leader mondial des objets de santé connectés à reçu le prix Innovation Awards du CES 2016[2] dans la catégorie Fitness, Sport et Biotechnologie.

Appelé iHealth Rhythm, cet électrocardiogramme permet de mesurer l’activité cardiaque sur une période de 24h à 72h. Le dispositif se résume à un petit patch plat de 10 centimètres à trois électrodes positionnées au niveau du sternum du patient. Invisible et léger (20g) il ne cause aucune gêne pour un porteur masculin comme féminin.

Ce dispositif n’est évidemment pas le premier électrocardiographe, mais à l’intérêt de rendre cet examen à la portée de tout le monde. La plupart des électrocardiographes sont aujourd’hui présents dans les cabinets médicaux, aux urgences ou dans les hôpitaux.

On entrevoit l’intérêt, pour les personnes âgées notamment, de pouvoir être suivi en temps réel par leur spécialiste de santé sans avoir besoin de quitter leur domicile.

iHealth Rhythm lauréat du prix Innovation Awards CES 2016
iHealth Rhythm lauréat du prix Innovation Awards CES 2016

Autre avantage, sa simplicité. La plupart des électrocardiographes utilisés à travers le monde sont disposés à des endroits très précis : au niveau des extrémités des membres supérieurs et inférieurs et sur la paroi thoracique et réclame au minimum une dizaine d’électrodes. iHealth se distingue par sa petite taille et sa facilité d’utilisation.

Capable de détecter n’importe quelle anomalie cardiaque, le dispositif permet au patient de pouvoir presser un petit bouton situé sur le dispositif pour prévenir le spécialiste qui le suit d’une éventuelle douleur.

Visiomed Group, le constructeur français primé au CES 2016 pour MyECG

Place maintenant à notre petit Frenchie. L’acteur tricolore des objets de santé connectés, Visiomed Group a lui aussi reçu l’innovation Awards à l’occasion du CES 2016 dans la catégorie Biotech.

Concernant les caractéristiques du dispositif, il permet au médecin de suivre à distance et en temps réel les variations du rythme cardiaque de son patient. Le professionnel de santé est alors tenu au courant de toute anomalie sans être en contact direct avec son patient.

À l’instar d’un électrocardiogramme, classique MyECG fonctionne avec des câbles et des électrodes pour un contrôle de l’activité cardiaque sur la durée. En revanche, une analyse instantanée peut être réalisée grâce à un petit dispositif de 100 grammes qui rappelle étrangement la forme des premiers lecteurs MP3 à clé USB (souvenez-vous de cette époque ou nous étions fiers de pouvoir transporter près d’1 GO de musique dans la poche).

Le dispositif MyECG par le constructeur français Visiomed Group. Lauréat du de l'innovation Awards de CES 2016
Le dispositif MyECG par le constructeur français Visiomed Group. Lauréat du de l’innovation Awards de CES 2016

Ce dispositif facilement transportable s’utilise en positionnant le pouce et l’index sur des électrodes situées aux deux extrémités du boitier. Les mesures réalisées sont ensuite envoyées au médecin par l’intermédiaire d’un Smartphone ou d’une tablette pour que ce dernier puisse les interpréter de manière traditionnelle.