Beeline, le GPS intelligent pour les cyclistes

128

Vous êtes à vélo, perdu. Difficile de sortir son téléphone tout en pédalant. Il vous faudra sans doute mettre le pied à terre, en vous méfiant des autres véhicules, sortir votre téléphone et regarder où vous êtes. Pour peu que vous ne connaissiez pas du tout la zone, vous pourriez même être amené à le faire plusieurs fois ! Alors que le vélo se démocratise dans les villes, des problématiques nouvelles apparaissent. Si c’est un moyen de transport économique, écologique et qui permet d’éviter les embouteillages, on n’a pas pour autant envie de perdre des heures à chercher sa destination. Une start-up britannique a donc lancé « Beeline » pour répondre à cette problématique. 

Beeline, entre le GPS et la boussole

C’est un petit gadget que l’on installe sur le guidon. De la taille d’une sonnette, Beeline cumule bluetooth, GPS et Wi-fi pour vous guider à travers les rues. Mais, il ne vous indiquera pas de prendre à gauche dans 200 mètres. L’outil se veut beaucoup plus simple et intuitif. Sur son cadran, une direction générale à la façon d’une boussole et le nombre de kilomètres qu’il vous reste à parcourir. Une invitation au voyage et à la découverte.

Une fois que vous avez rentré votre direction sur votre smartphone, c’est cette flèche qui sera votre guide. Beeline veut vous simplifier le voyage et vous faire redécouvrir le plaisir de pédaler sans distraction. Si cela peut surprendre, l’entreprise justifie aussi ce choix par des raisons de sécurité. Pour elle, Beeline vous donne « la liberté de tourner quand vous vous sentez à l’aise au lieu de vous retrouver dans des tronçons de routes peu rassurants. » Le boitier est étanche, anti-chocs et anti-rayures. Facile à installer et à retirer, vous pouvez ensuite le glisser dans votre poche sans crainte de l’abîmer.

Beeline a vu le jour grâce au site de financement participatif Kickstarter. L’entreprise qui espérait récupérer 60.000 £ pour financer le projet, en a finalement reçu 150.000 de la part des internautes. Ceux qui ont financé Beeline ont déjà reçu les premiers exemplaires.

Un marché en plein développement

Plusieurs entreprises ont déjà tenté de répondre à la problématique du GPS à vélo ces dernières années. Parmi elles, la start-up nantaise Wink. Elle avait sorti un « guidon connecté[1]« . Celui-ci indiquait la direction à suivre via un système de lumières clignotantes. Mais, le concept d’un guidon amovible a sans doute plus de mal à convaincre. Plus proche de Beeline, on trouve aussi « Smart Halo[2]« . Mais le boîtier qui intégrait aussi des fonctions tracker (distance parcourue, nombre de calories brûlées et vitesse du vélo) coûte beaucoup plus que cher que Beeline. Il y a donc un marché à prendre.

Les premiers modèles de Beeline, vendus à 69 € l’unité seront vendus à partir du mois d’août 2017.